Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


La morale ?! par Djamel Ferhi (source : facebook)

Publié par The Algerian Speaker sur 1 Avril 2011, 07:55am

Catégories : #KHALOUTA BELLOUTA (Divers news)

La morale n’est pas née avec les religions monothéistes. Elle leur est antérieure. Il y a toujours eu un penchant moralisateur chez l’homme y compris avec et après la naissance de l’athéisme.

L’athéisme n’a pas tué la morale. Elle a évolué avec lui comme elle a évolué avec les civilisations.

Ce ne sont pas les fondateurs des religions, qu’elles soient monothéistes, païennes, panthéistes, polythéistes ou autres qui sont à l’origine de la morale telle que nous la connaissons à présent.

C’est la tradition qui en est à l’origine.

Si Abraham, Moïse, Jésus ou Mohamed revenaient à la vie, ils seraient étonnés des transformations qu’a connues leur religion ou de l’évolution qu’a connue leur morale primitive même si les musulmans, salafistes spécialement, disent qu’à l’origine il n’y a pas grande différence entre la morale juive de Moïse, chrétienne de Jésus et celle de Mohamed, fondateur de l’islam.

Pour les salafistes en particulier, et les musulmans en général, Abraham, Moïse, Jésus et tous les autres apôtres et prophètes sont d’abord musulmans. Les Livres « célestes » l’auraient reconnu si juifs et chrétiens n’avaient dénaturés les Livres d’un présumé Allah.

Le Coran n’étant point dénaturé puisque préservé par Allah comme il est dit dans un verset coranique.

Les musulmans n’ont de respect que pour le Coran parmi les Livres d’Allah. Pourtant les autres Livres sont également d’Allah. Pourquoi le Coran serait-il seul à être préservé ?

N'est-ce pas immoral de le penser ?

C’est un manque flagrant de respect pour les autres Livres d’Allah.

Ainsi donc, de tout le legs religieux antérieur à l’islam seuls les apôtres et prophètes sont reconnus comme étant « propres », innocents et lavés de tout soupçon. Ils sont même considérés comme musulmans car, aux yeux des musulmans, seule la religion de Mohamed est authentique.

Mohamed aurait été annoncé par la majorité de ses prédécesseurs comme Jésus aurait été annoncé par Jean Baptiste. Le nom même de Mohamed serait sculpté sur les portes du Paradis depuis la nuit des temps.

Chez les musulmans, Mohamed serait l’artiste, l’acteur principal de toute l’histoire humaine étant donné que pour les idéalistes cette histoire nous serait contée par les religions et leurs fondateurs.

C’est un manque de respect flagrant pour ces chrétiens encore plus nombreux qu’eux qui leur envoient, chaque jour, des bateaux pleins de nourriture ou pour cette poignée de juifs qui n’ont pas besoin d’être plus nombreux pour être leurs maîtres.

En somme, c’est immoral à l’égard de la morale humaniste qui est plus moderne que la morale religieuse qui garde encore des lambeaux de l’antiquité.

De l’animalité.

De l’animal !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents